Se reconnecter avec notre table!

Publié le 3 juillet 2020 par Anne-Lise Lemee

Se reconnecter avec notre table!

La pandémie qui nous affecte actuellement met en lumière une réalité qui nous affecte tous : la perte du lien qui relie les consommateurs et les producteurs agricoles. Nous ne connaissons plus les producteurs et les producteurs ne connaissent plus les consommateurs. Aujourd’hui, nos aliments parcourent en moyenne 3 000 kilomètres avant d’être consommés!

C’est ce constat qui a poussé des citoyennes et des citoyens de la ville d’Alma à se réunir pour lancer les Jardins Mistouk : un OBNL situé près du quartier Saint-Cœur-de-Marie et qui a pour mission de permettre la mobilisation citoyenne dans le domaine de l’agriculture bio intensive de petites surfaces.

Depuis 2015, les Jardins Mistouk se développent et comptent maintenant 200 familles membres. Une soixantaine de bénévoles s’occupe de cultiver et d’entretenir les parcelles du jardin communautaire. Ainsi, c’est plus de 400 personnes qui redécouvrent le plaisir d’être en relation directe avec la production agricole et celles et ceux qui la rendent possible.

De cette initiative naît une foule de bienfaits : les rapports de proximité avec les voisins réapparaissent, une dynamique solidaire se fortifie et des projets de développement prennent forme. Ainsi, cinq ans après sa fondation, les Jardins Mistouk ont fait approuver un projet de jardins de solidarité par le gouvernement du Québec. Ce jardin d’un hectare permettra à l’organisation de distribuer gratuitement environ 22 tonnes de légumes aux banques alimentaires du secteur.

Pour que le projet se confirme, les Jardins Mistouk doivent mobiliser la population pour assurer une portion de financement qui constitue une condition à l’octroi de la subvention du gouvernement. Vous pouvez contribuer en participant à la campagne de financement participatif « Les Robinculteurs », organisé avec le soutien de La Ruche.

Vous pouvez suivre l’aventure des Jardins Mistouk sur Facebook.

Retour aux articles